C'est avec une certaine émotion, je ne vous le cacherais pas, que je partage aujourd'hui avec vous cette interview.  J'ai répondu aux questions posées par l'administratrice du forum "Atelier de kirigami" il y a tout juste un an. Hélas, du fait de ses soucis de santé, elle n'a jamais eu l'occasion de la publier.

C'est pour ça que vous ne verrez aucune photographie dans ce message.

Je me suis dis que ce 6ème anniversaire de mon blog serait l'occasion de revenir sur cette interview, histoire de faire un peu plus connaissance.

******

> Bonjour. Merci encore d'avoir accepté cette entrevue, je t'en suis très reconnaissante . Voici mes questions.

> 1 : Décris-toi un peu. Qui es-tu, d’où viens-tu, quel travail fais-tu, on voudrait te connaître un peu mieux ?
> Je suis angevine d'origine. Je suis née sur les bords de Loire. La Loire est un fleuve magnifique, mais imprévisible, il faut le connaitre et le respecter pour l'aimer. Je suis comme le fleuve, indisciplinée, imprévisible : mais quand on me connait mieux ...

> Je suis ingénieur de formation. J'ai un "talent" particulier : celui de lire les plans. Faut dire qu'à l'époque de ma formaiton initiale, on dessinait les plans à la table à dessin et au "T". Ce talent me sert évidemment pour la conception des mécanismes animés.

> 2-Depuis combien de temps fais-tu du Kirigami et qu’est-ce qui t’a donné la piqûre?

> Je suis intéressée par les loisirs créatifs depuis toute petite. J'ai appris toute seule à crocheter, à broder, à faire des tours de magie (je fabriquais mes accessoires de spectacle) et à sculpter les ballons...J'ai eu ma propre association durant 19 ans.
http://www.artournadre.com/archives/2001/11/06/13282854.html

> Je suis venue au papier tout naturellement car j'aime les livres. Les livres m'ont tout appris. Je ne sais pas créer "à plat" j'aime le relief. Ainsi les livres pop-up réunissent tout ce que j'aime : ce sont des livres, ils sont en relief, ils ont un côté magique.

> En général les ingénieurs papier apprennent en démontant les livres des autres. Moi j'ai appris en réparant les livres des autres. J'ai travaillé durant 3 ans comme bénévole à la bibliothèque d'Angers où j'ai réparé tous leurs livres pop-up.

> 3-Comment est tu devenue passionnée du Kirigami ?
> J'ai découvert par hasard le kirigami sur le net en cherchant des informations sur le pop-up.

> 4 : Combien d’heures par semaine consacres-tu au Kirigami et autres loisirs créatifs ?
> Le mot "loisirs" n'est pas celui que j'emploierais en ce qui me concerne. En effet il y a 5 ans j'ai monté ma société : je donne des cours, je conçois et fabrique des faire-part. Cette activité complémentaire m'occupe chaque matin de 4h00 à 7h00 avant mon départ pour mon travail. Je suis une lève tôt. Sur mes pauses déjeuner et le samedi je donne des cours en écoles et en associations. Je consacre donc pas mal de temps à ces activités.

> 5-Quels sont tes coups de cœur dans l'univers de la création?
> J'aime David Carter, pour ses mécanismes simples et épurés : réparer ses livres m'a beaucoup appris. J'aime Robert Sabuda et Matthiew Reinhart, selon moi les deux plus grands créateurs contemporains de livres pop-up. J'ai fabriqué tous leurs modèles libres. J'ai eu la chance d'être citée sur le site de Robert Sabuda, c'est un très grand honneur !
> J'aime Marij Raher, la seule illustratrice contemporaine de cartes animées à mécanismes à pivot. Elle a beaucoup d'humour. J'ai l'honneur d'avoir été contactée par elle via mon blog il y a deux ans et depuis on est resté en contact.
> J'aime l'éditeur "Santoro" et ses mécanismes culbuto et balançoire - je ne connais pas le nom de l'ingénieur qui les conçoit : il n'y a pas plus performant dans ces disciplines du pop-up. J'ai beaucoup appris en démontant ses cartes.

> 6- Ton blog déborde d’idées créatives. Quel est ton but à poursuivre ce blog ?
> J'ai publié des articles, durant 5 ans, sur le site des salons creativa, comme bénévole. J'ai été pigiste pour diverses revues dont Passion Cartes Créatives durant 2 ans. Mais c'est contraignant, il y a des calendriers à respecter (on doit créer ses cartes de Noël en aout). Et surtout il y a peu ou pas de retour. 
Du coup je préfère mon blog : je suis libre de créer à mon rythme et de poster quand je veux. C'est un espace de convivialité où les lecteurs peuvent déposer des commentaires, où on peut discuter : c'est le plus important pour moi que de pouvoir vous lire.

> 7-Où puises-tu ton inspiration pour la création de tes cartes ?
> Autour de moi ! Tout est prétexte à créer et de temps en temps je crée sous contrainte quand on me demande un modèle particulier - ce qui est le cas pour les faire-part par exemple. Je me fixe mes propres objectifs de progrès. En ce moment je travaille le dessin des personnages, et leurs mouvements en pop-up. Il y a tant à découvrir avec le pop-up !

> J'ai également commencé un livre de modèles que je compte publier ... un jour. Je pensais le sortir au précédent salon ID creatives mais j'ai eu trop de commandes pour le finaliser à temps.

> 8-Qu’advient-il de tous les projets que tu confectionnes? Est-ce que tu vends tes réalisations?
> Oui, je vends parfois. Je travaille aussi sur commande.
Je suis déclarée sous le régime auto-entrerpeneur ce qui me permet effectivement de vendre mes créations. 
J'ai aussi sous le coude plus de 500 cartes et autres créations pour mes expositions. Souvent on me demande un thème précis et les délais pour réagir sont très courts. En janvier j'ai eu 4 expositions sur 4 thèmes différents, si je n'avais pas eu mon stock, je n'aurais pu y répondre favorablement. Évidemment chaque exposition est prétexte à des créations originales mais mon stock est un bon complément. Je crée aussi beaucoup pour la famille et les amis.

> 9-Parles-nous des produits que tu affectionnes pour créer. Quels sont tes indispensables dans ton atelier?
Le papier occupe la majorité de la place dans mon atelier. Des piles de ramettes méthodiquement classées par couleur et par grammage.

Mon ordinateur, mes logiciels d'infographie, mon imprimante et mes machines de coupe, ne sont pas localisés dans mon atelier mais dans l'espace familial - je n'aime pas être isolée de ma petite famille pour créer. Je leur demande souvent leur avis d'ailleurs.

Je collectionne depuis plus de 20 ans les tampons caoutchouc montés (anglais et américains). En "clear stamps" j'ai presque toute la collection des personnages Ollyfant. Hélas cette collection est arrêtée. Je me fais plaisir avec les matrices de coupe et embossage de Marianne Design dont j'ai fait partie de l'équipe créative France. Pour le reste... je fonctionne beaucoup par coups de cœurs vu que je touche un peu à tout, dans tous les styles - du romantique au steampunk.

> 10-Quels sont tes prochains défis? Peux-tu nous en parler un peu?
> Comme je le disais, progresser encore dans les mécanismes animés. J'aimerais dessiner mes propres personnages - sortes de compagnons qui pourraient accompagner mes créations. Ca mûrit doucement : vu qu'on devra cohabiter ensemble dans mon "espace créatif", le casting n'est pas évident à passer ! MDR !
> J'ai aussi un très gros projet kirigami commencé depuis un moment, j'ai rassemblé papiers et modèles, reste à trouver le temps ! Dans la même lignée que ceux déjà présentés sur mon blog, mais avec des techniques différentes, je n'en dis pas plus...

> 11- Un rêve en carterie, ce serait quoi pour toi?
> Je suis sûrement bizarre de répondre ça, mais je "crée" mes rêves, c'est pour ça que je carte. Mon bonheur serait de voir un de mes livres pop-up comme "Chocoline", ou "Place du commerce" publié par un grand éditeur et diffusé plus largement dans des prix abordables pour que tout le monde puisse se l'acheter. Mais ce n'est pas de la carterie !

> Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

 ******

Je ferai, juste après la parution du prochain message, un tirage parmi les commentaires déposés à la suite de ce message.

La personne sélectionnée recevra pour fêter le 6ème anniversaire de mon blog une carte de ma composition.

********************************************************************************************